© 2023 by Marine Desriac. Proudly created with Wix.com

PRENDRE CONTACT

Tel: 06 - 31 - 01 - 48 - 99

Salle Paul Gauguin

Place de l'église

56700 MERLÉVENEZ

L'ostéopathie pendant la grossesse
QUAND CONSULTER UN OSTÉOPATHE?

La grossesse c'est 9 mois d'intenses bouleversements physiologiques, apportant son lot de moments de bonheurs et parfois de symptômes moins agréables.

 

Elle induit la nécessité d’une adaptation permanente de l’ensemble de l' organisme de la femme et de sa posture afin de faire face au développement de l’embryon puis du foetus.

 

L'ostéopathie peut aider à aborder votre grossesse de façon plus paisible et confortable, grâce à des techniques douces, adaptées et ciblées. L’ostéopathie ne dispense en aucun cas d’un suivi obstétrical conventionnel.

L'ostéopatie pendant le premier trimestre

Il peut y avoir une appréhension à consulter un ostéopathe en début de grossesse en raison des risques de fausse couche existants dans les trois premiers mois.

 

Cependant, à ce stade, l'ostéopathe veillera justement au bon déroulement de ce début de grossesse. Il s'assurera de la bonne mobilité de l'utérus, de sa bonne vascularisation et innervation, c'est-à-dire de tous les paramètres favorisant une bonne nidation et donc un bon développement de l'embryon.

 

Le premier trimestre peut mettre la femme enceinte à rude épreuve : nausées, vomissement, troubles du sommeil, tension des seins, remontées acides, migraine ... L'ostéopathe vérifiera et améliorera si besoin la congestion pelvienne, les tensions du diaphragme, du foie, de l'estomac dues à l'augmentation de volume de l'utérus et aux changements hormonaux et ce, sans danger pour votre bébé, car tout en douceur.

L'ostéopatie pendant le deuxième trimestre

Le bébé prenant de plus en plus sa place, peut venir comprimer certains organes comme l'estomac, le colon, ou encore le diaphragme.

Tout ces changements peuvent provoquer des perturbations dans le fonctionnement des organes internes ( troubles digestifs et urinaires principalement, mais également troubles de la circulation veineuse,hémorroïdes, respiration difficile...), ainsi que des douleurs lombaires et sciatiques.

Ce sont donc ces transformations posturales et viscérales que l'ostéopathe cherchera à bien rééquilibrer.

Pendant ce trimestre, l'expansion de l'utérus modifie l'agencement des viscères au sein de l'abdomen, ceux-ci sont refoulés vers le haut et vers l'arrière, et accentuent la courbure lombaire. Le deuxième trimestre est souvent marqué par une prise de poids assez soudaine, modifiant la posture de la femme enceinte et générant des tensions voire des douleurs

L'ostéopatie pendant le troisième trimestre

- de la position du foetus, elle-même dépendante de la capacité d'expansion de l'utérus. Plus l'utérus est libre et mobile dans son environnement, plus le bébé peut effectuer sa rotation librement et se positionner sa tête en bas,

- de la bonne mobilité du bassin qui doit s'ouvrir pour laisser passer la tête du bébé,

- de la bonne décontraction des muscles lombaires et du bassin, véritables rails de cheminement de la tête du bébé.

 

L'ostéopathe s'assurera qu'aucune tension, aucun blocage musculaire ou ligamentaire ne viendra perturber votre accouchement. Une attention particulière sera bien sûr portée sur le bon fonctionnement de votre bassin en vue du passage du bébé..

L'ostéopathie après l'accouchement

Pendant cette période aussi l'ostéopathe pourra apporter une réponse aux mêmes symptômes que ceux du deuxième trimestre.

Il sera en plus d'une aide précieuse pour la préparation à l'accouchement.

 

En effet, le déroulement de l'accouchement sera fonction:

Le travail, l'accouchement, puis les suites de couches sont des moments extrêmement forts d'un point de vue physiologique et il est important que vous, jeune maman, récupériez au mieux vos capacités afin de pouvoir vous occuper de votre bébé pleinement et sereinement

 

La consultation ostéopathique post partum favorise de nombreuses améliorations : faciliter le confort dans l’allaitement, traiter des douleurs persistantes (lombalgies, sciatiques, canal carpien…), celles plus spécifiquement liées à l’accouchement (position, effort d’expulsion, expression abdominale, épisiotomie, suites de péridurale, césarienne…), restaurer une posture de confort.

 

Elle optimisera la rééducation périnéale et favorisera ainsi un retour normal aux activités de la vie courante.

La consultation

Femme enceinte

 
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon